•    

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

     

    Mardi 2 juin, avant de quitter Gordes (clic) après une bonne nuit, nous en avons fait le tour… C’était jour de marché et l’affluence était là ainsi que la chaleur dès potron minet ! Un joli village bien typique sur son monticule, parsemé de ces cyprès élancés que l’on voit au loin avant de les voir si près ! Nous quittons Gordes pour nous approcher de la célèbre Abbaye de Sénanque (clic), puis nous reprenons la route sur le côté de laquelle nous ferons la pause déjeuner avant de nous rendre à Roussillon (clic). Ce joli village, également perché, est particulier car son sol est ocre. « La légende dit que cette terre est rouge du sang de la belle Sermonde, épouse de Raymond d’Avignon, qui, ne pouvant survivre à son amant tué par son mari, se jeta du haut des falaises ». Nous resterons dormir sur l’Aire municipale payante pour CC, agréable hors saison.

    Diaporama sur Gordes

     

    Abbaye de Sénanque 

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    Diaporama sur Roussillon

     
    Mercredi 3 juin
    , nous quittons Roussillon et, après quelques courses et un déjeuner pris sur le bas côté de la route, nous arrivons à
    Viens ! Un village excentré qui a le mérite d’être conservé magnifiquement dans son jus ! Nous en avons fait le tour avec admiration et puis nous nous rendrons au Colorado provençal, un site exceptionnel sur la commune de Rustrel que nous foulerons le lendemain matin ! Nous sommes en camping et allons en profiter pour faire ce que l’on ne fait qu’à cet endroit… le repassage, le lavage des cheveux et les douches ! Le soir venu, nous nous rendrons dans la pizzeria d’en face et puis nous rejoindrons Le Baluchon…

    Diaporama sur Viens

    Camping et Pizzeria du Colorado 

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    Jeudi 4 juin, dès 8h nous sommes près à nous rendre à pieds sur les lieux de ce Colorado provençal (clic). Nous ferons l’aller-retour en 3h sur une jolie route de campagne bordée d’arbres qui nous donneront l’ombrage adéquat pour nous mettre à l’abri de la chaleur. Le soleil est déjà chaud mais l’air est doux et nous avançons avec facilité. Le Site de ce Colorado est exceptionnel et c’est bien pour cela qu’il attire tant de touristes. De retour au camping nous resterons au calme pour nous permettre de clore le programme du jour, tout en profitant de la situation. Ainsi, nous irons, après douches et shampooing, nous prélasser dans la piscine du camping. Un bon moment que nous apprécierons pleinement.

    Diaporama sur le Colorado provençal

    La piscine du Camping du Colorado

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    Vendredi 5 juin, nous avons quitté le camping du Colorado (clic) après le déjeuner et nous sommes partis sur les routes de nouveau pour aller chercher l’aventure ! Tout d’abord nous  sommes montés voir un joli village accroché sur le flanc de sa montagne et qui se nomme  Brantes (clic). Il est resté lui aussi dans son jus et il est bien agréable de voir qu’il est toujours habité ! Les voix des enfants dans la cour de récréation parviennent jusqu’à nous, ainsi que la voix de leur professeur. C’est amusant de se dire que d’autres générations ont vécu les mêmes instants ! Après Brantes nous filons à Malaucène, au pied du Mont Ventoux, sur une Aire de repos à 3,50€ la nuit

    Diaporama sur Brantes

    Samedi 6 juin, ce jour là nous sommes montés en CCar tout en haut du Mont Ventoux (clic).
    Ce que nous ne savions pas c’est qu’une manifestation était organisée et nous nous sommes retrouvés à slalomer au milieu des cyclistes qui montaient en évitant en même temps les cyclistes qui descendaient ! Après je ne sais combien de minutes qui me parurent très très trop longues, nous sommes enfin arrivés tout en haut ! Malheureusement, il n’y avait pas de place pour nous et nous sommes descendus par l’autre versant ce qui fut plus agréable car moins vertigineux et moins emprunté. La végétation étant plus présente et la dénivellation moins importante, nous avons stoppé avant d’arriver en bas, les freins commençant à chauffer et les estomacs à réclamer pitance ! Une pause qui nous fit du bien ! Nous voulions ensuite visiter la vieille cité médiévale de Vaison la Romaine mais les orages se sont manifestés et nous sommes donc retournés sur
    l’Aire de Repos et de Services de Malaucène où nous étions la nuit précédente. Des grêlons gros comme des billes sont tombés d’un ciel de plomb cet après midi là ! Heureusement, il n’y eu pas de dégât !

    Diaporama sur le Mont Ventoux

    Sur l'Aire de Malaucène 

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    Dimanche 7 juin, nous amorçons notre descente vers le Sud et nous nous arrêtons à Venasque (clic) où se déroule pour la 9ème fois, le Festival de la Cerise ! Vous pensez… on n’allait pas snober cette fête et passer à côté d’une éventuelle acquisition ! Vous le savez, C-C s’appelle Cerise parce qu’elle fait collection d’objets où seule la cerise est représentée ! Ce sont des objets qui vont généralement dans sa cuisine… Donc, nous arrivons à Venasque, nous garons Le Baluchon et nous montons dans la navette, Venasque étant un village médiéval haut perché. Le village est beau, heureusement, car côté « cerise » c’est plutôt décevant et C-C n’aura pas agrandi sa collection ce jour-là ! Par contre JF achètera une grosse barquette de 2 kg de cerises et ils s’en régaleront !

    Diaporama sur Venasque 

    Lundi 8 juin, nous quittons notre FP pour aller revoir les Bories que nous avions vu avec les enfants il y a 20 ans ! Pour cela nous traversons Gordes où se déroule une manifestation de voitures anciennes. La Place principale est remplie de monde et nous aurons du mal à la traverser. C’est à la sortie de Gordes un peu plus loin que nous nous garons et, après le déjeuner nous partons à pied en direction du village des Bories qui se trouvent à 1,5km de là. Les Bories les plus anciennes datent du XVIIème siècle (prononcer Bori) et les plus récentes du XIXème. Ces cabanes ont servi d’abris pour les bergers, d’entrepôts pour les récoltes et d’habitations temporaires et saisonnières. Leur construction en pierres sèches est un exemple technique des plus abouti dit-on, c’est le principe de la voute à encorbellement. On assemble sans mortier ni liant les pierres trouvées sur place. Abandonnées au XIXème, elles étaient en ruines lors de leur redécouverte dans les années soixante. Leur restauration durera 8 ans ! Je n’ai pas résisté à vous raconter moi-même leur histoire ! À mardi prochain pour d’autres aventures plus passionnantes les unes que les autres, et bonne lecture d’ici là !!

    À Gordes en passant

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ ! 

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    Diaporama sur les Bories à Gordes et FP

    FP viticole Château de Fontségugne à Châteauneuf de Gadagne   

    763 - Gordes et Roussillon et +++ ! 

    763 - Gordes et Roussillon et +++ ! 

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

    Et mardi 16 juin...

    Quand iI est question d'étoile et de croix...

    Claire-Cerise

     

    763 - Gordes et Roussillon et +++ !

     

     

     


    43 commentaires